27 mai 2012

Le Journal


Auteur: Anne Frank, Genre: Témoignage, Pages: 349

Résumé: Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu'en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s'installent clandestinement dans " l'Annexe " de l'immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés
sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l'un des plus émouvants sur la vie quotidienne d'une famille juive sous le joug nazi.

Mon avis: Ce livre a été classé comme témoignage, mais il allie à la fois témoignage, jeunesse, roman historique, romance et drame. C'est un livre qui m'a bouleversé par ses vérités et par ce personnage cette personne courageuse, forte, intelligente et talentueuse qu'était Anne Frank. Elle aurait certainement pu devenir une auteur accomplie. C'était une forte tête extrêmement sensible et pleine d'ambition. Mais surtout, pour l'avoir lu la première fois à l'âge de 14 ans, c'est aussi une jeune fille auquelle on peut s'identifier car s'il est question de la guerre, de l'histoire, de cette annexe où elle et ses proches ont dû se cacher pendant trois ans, il est aussi question de la vie qui commence à prendre tout son sens (ou pas) dans la tête d'une adolescente encore à la recherche d'elle-même. Comme chaque personne à l'adolescence, elle se pose de tas de questions sur l'amour, l'avenir, les parents, les conflits, le sexe, ... et confie toutes ses peurs et ses angoisses à Kitty, son journal.
Il faut se rendre compte d'une chose quand on lit ce livre: Anne Frank ne pensait pas qu'un jour ses écrits sortiraient du cadre très privé de son journal intime, c'est donc avec énormément d'honnêteté et de transparence, sans gêne ni artifices, qu'elle raconte son histoire. Ce qui permet au lecteur d'être tout à fait imprégné de ce qu'elle a été, et qui fait qu'on s'attache à elle.

Plus: Il a eu également certaines reproductions au cinéma du Journal d'Anne Frank. Quant à l'image qui accompagne ma chronique, j'ai préféré mettre une photo d'elle plutôt que l'une des nombreuses couvertures du journal. :)

Ma note: Je m'abstiendrai cette fois-ci. Difficile de mettre une note à un livre qui n'aurait jamais dû être publié. Mais j'ai a-do-ré (et pleuré encore une fois) !


Pas de nouvelles chroniques avant jeudi. Alors bon début de semaine,
et bonnes lectures !

2 commentaires:

  1. Moi je me rappelle ne pas avoir beaucoup accroché, lorsque j'ai finit le livre, je me me suis dit tous ça pour ça, j'ai pas trop compris tous l'engouement autour de cette histoire, ça ne m'as pas touché ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ?? Après tout, tous les goûts sont dans la nature bien sûr. :)
      Mais c'est vrai qu'il n'y a pas vraiment de fin ni d'action à ce livre, vu que c'est un journal intime qu'elle n'avait pas achevé.
      En tout cas, pour ma part, ça a été un vrai bouleversement.

      Supprimer